Le Cirque de la démocratie

cirque_aff

Le cirque de la démocratie (création 2012)
Médiums : théâtre, cirque et vidéo
Sujets : Démocratie, dictatures et colonialisme en Afrique
Mythe : le roi et la bague

Texte écrit en 2011, suite aux événements politiques du printemps arabe et qui pose la question de la responsabilité politique. Sans jamais prôner la violence ou la révolution, Cirque de la démocratie cherche à faire discuter les spectateurs sur leur engagement citoyen. Le récit est située dans un pays africain inconnu et propose trois versions d’un conte de Bobo Dioulasso «Le roi et la bague».
Soré Harouna, un conteur devenu sous-ministre de la culture, entretient une conversation Skype trouble et décousue avec une Canadienne aux opinions politiques tout aussi engagées que les siennes.
On comprend que quand la Canadienne, Camille, s’est fait renvoyer de son travail en Afrique parce qu’elle est allée trop loin dans ses insinuations à la télévision nationale, elle a semblé entrainer le congédiement du ministre Harouna dans son sillage.
Elle rentre vite au Canada et reste en contact avec l’ex-sous-ministre, qui lui déclarera bientôt que le gouvernement lui court après et « veut sa peau ». C’est ainsi que la pièce débute : Harouna annonce, paniqué, à Camille qui est de l’autre côté de l’océan, qu’une balle « perdue » a atteint son fils Othniel à l’intérieur de la maison familiale et il demande son aide à son interlocutrice ahurie.
Peut-elle l’aider à quitter le pays et doit-elle le faire? L’idéaliste Soré est-il en train de vouloir abandonner son pays au moment où ce dernier a le plus besoin de lui, de ses « lions », de ses « Hyènes » et de ses « moutons noirs »?

Texte : Ariane Genet de Miomandre
Mise en scène : Johanna Tzountzouris
Production et Scénographie : Ariane Genet de Miomandre
Son et vidéos : Vincent Bastien Masse
Assistante scéno, éclairages et régie : Jacinthe Racine
Avec : Soré Harouna Camille Loiselle d’Aragon Adjara Samandoulgou Mathias Nacoulma Edgard Fatogoman Yacuba Sanou
Co-diffusion : Mythomanie et le C.I.T.O.